VIDEO. Quand un journaliste demande à François Hollande s'il est prêt à accueillir des réfugiés chez lui

"Je n'ai pas de résidence secondaire disponible, mais je comprends ce geste", a répondu le chef de l'Etat.

FRANCE 2

L'annonce a été commentée partout en Europe. Le Premier ministre finlandais, Juha Sipilä, a annoncé à la télévision publique, samedi, qu'il se proposait d'héberger des réfugiés dans une maison à la campagne qu'il occupe rarement du fait de ses fonctions à Helsinki. François Hollande serait-il prêt à l'imiter ? Ce n'est pas le sujet, a répondu en substance le chef de l'Etat à un journaliste qui lui posait la question, lundi 7 septembre lors de sa conférence de presse.

"Ce qu'on attend, ce sont des décisions pour tous"

"Je n'ai pas de résidence secondaire disponible, mais je comprends ce geste. Mais franchement, croyez-vous que ce qu'on attend du chef de l'Etat ou des ministres, ce sont des décisions individuelles ? Ce qu'on attend, ce sont des décisions pour tous", a développé François Hollande. Et d'indiquer que les initiatives individuelles pour héberger des réfugiés seraient coordonnées par les municipalités. 

Le président de la République, François Hollande, le 7 septembre 2015 à l\'Elysée.
Le président de la République, François Hollande, le 7 septembre 2015 à l'Elysée. (ALAIN JOCARD / AFP)