VIDEO. Passe d'armes entre Valls et un député des Républicains sur les billets de train gratuits pour les migrants

Cette mise au point est intervenue après qu'une note de service interne de la SNCF expliquant ces mesures aux personnels de la SNCF a été diffusée et relayée sur les réseaux sociaux.

LCP / FRANCE 3

"Tout voyageur doit être muni d'un titre de transport et tout le monde est soumis à la même procédure de contrôle à bord des trains, migrants inclus." Pour le Premier ministre, la SNCF ne donne pas des billets de train gratuits aux migrants. Manuel Valls a répondu à une attaque du député du Nord Gérald Darmanin (Les Républicains), applaudi par le banc FN de l'Assemblée nationale, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, mercredi 14 octobre, après un début de polémique concernant des billets gratuits pour les migrants.

"Cette information n'a pas de sens. Ne croyez pas tout ce qui se dit, monsieur Darmanin, dans la presse", a ajouté le chef du gouvernement. Cette mise au point est intervenue après qu'une note de service interne de la SNCF a été diffusée et relayée sur les réseaux sociaux. Dans son intervention, Manuel Valls estime pourtant "qu'aucune instruction n'a été donnée à la SNCF de relâcher les contrôles".

"Pas de billets gratuits" pour les migrants

"Il n'y a pas de billets gratuits" pour les migrants, a aussi déclaré à l'AFP Christophe Piednoël, directeur de l'information de l'entreprise publique. En revanche, "ce qu'on a mis en place est une possible gratuité de la réservation, pour attribuer des places numérotées à ces populations afin qu'elles restent groupées et qu'on évite tout risque de conflit entre voyageurs si jamais elles allaient occuper des places réservées par d'autres", a expliqué ce responsable.

Une version sensiblement différente de celle recueillie par francetv info, mardi : "Quand une famille monte dans un train sans billet, on ne va pas la faire descendre à la première gare et la laisser dormir dans le froid", avait ainsi expliqué un responsable de la SNCF.

Xavier Bertrand, tête de liste des Républicains pour les élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, s'est aussi élevé mercredi matin contre cette idée de billets gratuits pour les migrants.

Manuel Valls lors des questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, en juillet 2015.
Manuel Valls lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, en juillet 2015. (CHAMUSSY / SIPA)