VIDEO. L'accueil des enfants de réfugiés est une "chance" pour les communes rurales, assure Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education nationale était l'invitée du "12/13 dimanche" de France 3.

FRANCE 3

C'est "une chance". La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a estimé, dimanche 13 septembre sur le plateau du "12/13 dimanche" de France 3, que l'accueil des enfants réfugiés est bénéfique pour certaines communes rurales, notamment celles où certaines classes sont menacées de fermeture en raison d'une baisse de la démographie. 

Elle a ainsi répondu favorablement à la proposition de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (Les Républicains), qui souhaite inciter les réfugiés à s'installer dans des communes rurales où des classes ou des écoles ont fermé. 

"Le droit à la scolarité est garanti dans notre pays"

Pour Najat Vallaud-Belkacem, l'école a, d'une manière générale, "un rôle fondamental à jouer dans cet accueil de réfugiés. Le droit à la scolarité est garanti dans notre pays et je veillerai [...] à ce que partout sur les territoires, on puisse assurer à ces enfants, à ces jeunes, un accès à l'école ou à l'université, bref, la poursuite de leurs études qui leur permettront de s'insérer normalement dans notre pays."

Revenant sur l'estimation d'un accueil sur deux ans de 8 à 10 000 enfants de réfugiés annoncée par ses services, la ministre de l'Education a précisé qu'elle se basait sur l'idée qu'un réfugié sur trois est mineur.

La ministre de l\'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, le 11 septembre 2015 à Toulouse (Haut-Garonne).
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, le 11 septembre 2015 à Toulouse (Haut-Garonne). (MAXPPP)