Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Hongrie : la peur du grand remplacement

La Hongrie est confrontée à une pénurie de main-d’œuvre et au départ de ses jeunes actifs, mais pour le Premier ministre Viktor Orbán, hors de question d’avoir recours aux migrants... Un reportage d'"Avenue de l'Europe".

Un certain nombre de pays européens, comme l'Autriche, la Hongrie ou l'Italie, mènent une politique basée sur le refus des migrants et un nationalisme exacerbé. "Avenue de l'Europe" a enquêté sur ces populistes qui veulent que leur voix porte en Europe. 

Affichant un des taux de natalité les plus bas d’Europe, la Hongrie est confrontée à une pénurie de main-d’œuvre et au départ de ses jeunes actifs, attirés par des salaires plus élevés à l’étranger.

Une politique nataliste volontariste

Mais pour le Premier ministre Viktor Orbán, il est hors de question d’avoir recours aux migrants pour occuper les postes restés vacants et faire tourner l'économie. Sous son impulsion, la Hongrie a mis en place une politique nataliste volontariste.

Les familles nombreuses sont chouchoutées et les Hongrois sont incités à faire plus d’enfants, le tout dans le respect des valeurs traditionnelles. Progressivement, le gouvernement revient sur tout ce qui avait, depuis la chute du pouvoir communiste, fait de la Hongrie une démocratie.

Un reportage d'Hélène Hug et Loïc Le Moigne diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 30 janvier 2019.