VIDEO. Évacuation violente d'un camp de réfugiés à Paris : Rémy Buisine raconte heure par heure

Comment l'installation et l'évacuation d'un camp de réfugiés à Paris a dégénéré. Rémy Buisine, journaliste pour Brut, raconte.

BRUT

Ce lundi 23 novembre, place de la République à Paris, un camp de réfugiés a violemment été évacué du lieu. Présent sur place, le journaliste Rémy Buisine raconte : "Il est 19h45, ça fait donc à peine 45 minutes que le camp s'est installé sur place, vous avez les gendarmes mobiles qui arrivent donc, vous le voyez sur les images, mais vous avez aussi des effectifs de la BAC de différents départements d'Île de France qui viennent aussi appuyer le dispositif." Près d'une heure plus tard, démarrent des tensions entre les associations qui ont organisé cette action et les forces de l'ordre. À ce moment-là, les réfugiés sont délogés violemment de leurs tentes.

C'est une honte, je ne reconnais plus mon pays.

Yann Manzi

Cofondateur d’Utopia 56

Sur fond de tensions, la soirée se poursuit : les forces de l'ordre s'emparent des tentes avant de les ranger dans des camions. Se retrouvent alors de nombreuses personnes ne sachant pas où aller ni ou dormir. "Les forces de l'ordre dispersent la foule avec des gaz lacrymogènes", se souvient Rémy. À 23h57, le ministre de l'Intérieur réagit sur Twitter qualifiant de "choquantes" les images de l'évacuation. Plus tard dans la soirée, de nombreux réfugiés sont repoussés hors de Paris et vont à porte d'Aubervilliers. Sur place, plusieurs bénévoles leur ont distribué de la nourriture et ont tenté de leur apporter du réconfort.

VIDEO. Évacuation violente d\'un camp de réfugiés à Paris : Rémy Buisine raconte heure par heure
VIDEO. Évacuation violente d'un camp de réfugiés à Paris : Rémy Buisine raconte heure par heure (BRUT)