VIDEO. Des migrants déclenchent une mutinerie dans un centre de rétention de Madrid

La quarantaine d'étrangers sans titre de séjour sont finalement descendus du toit où ils avaient passé la nuit, afin de protester contre leurs conditions de détention.

UER

A Madrid (Espagne), une quarantaine de migrants sont finalement descendus du toit d'un centre de rétention où ils avaient passé la nuit en signe de protestation, mercredi 19 octobre. "Il y a eu une mutinerie [hier soir] qui s'est prolongée jusqu'à ce matin, elle est maintenant terminée", a indiqué un porte-parole de la police nationale. Après avoir brisé des meubles jusqu'à se frayer un chemin, les étrangers sans titre de séjour ont protesté contre leurs conditions de rétention, du haut du toit-terrasse, en scandant "liberté" en espagnol et en déployant une banderole portant ce mot.

La police évoque simplement une "affaire interne"

"A la suite d'une négociation, ils ont accepté de descendre, il n'y a pas eu à employer la force", ajoute le porte-parole de la police. "Ils n'avaient pas d'armes." Il a cependant refusé d'expliquer sur quoi avaient porté les négociations, présentées comme "une affaire interne". Certaines organisations des droits de l'homme font campagne pour la fermeture des centres de rétention en Espagne, y dénonçant les mauvaises conditions de séjour.

La quarantaine d\'étranges sans titre de séjour sont finalement descendus du toit où ils avaient passé la nuit, mercredi 16 octobre 2016, afin de protester contre leurs conditions de détention.
La quarantaine d'étranges sans titre de séjour sont finalement descendus du toit où ils avaient passé la nuit, mercredi 16 octobre 2016, afin de protester contre leurs conditions de détention. (JAVIER SORIANO / AFP)