VIDEO. Bernard Cazeneuve juge "absurde" le débat sur le droit du sol

Sur France info, le ministre de l'Intérieur a tenu à souligner que le droit du sol n'avait aucun lien avec les flux migratoires.

FRANCE INFO

Relancée par Nicolas Sarkozy il y a dix jours, la question du droit du sol tente d'être refermée par la gauche. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a jugé "absurde" ce débat, lundi 22 juin. Sur France info, il a avancé : "Ce débat donne le sentiment que nous sommes exclusivement dans le droit du sol et que le droit du sol en France serait la cause des flux migratoires, c'est absurde."

"Tout cela n'a aucun impact sur les flux migratoires" 

"Sur les 755 000 Français qui acquièrent la nationalité chaque année, ils l'acquièrent au titre du droit du sang (…), a-t-il expliqué. Ensuite, le droit du sol, il s'applique pour ceux qui sont des enfants de parents étrangers résidant en France depuis longtemps ayant acquis la nationalité française, et pour ceux dont ce n'est pas le cas, ils acquièrent la nationalité française à partir de l'âge de 13 ans pour avoir résidé plus de cinq ans en France. Ils sont donc pour beaucoup dans un lien exclusif de tout autre avec la France."

"Tout cela n'a aucun impact sur les flux migratoires", a balayé le ministre, qui a développé le même argumentaire dans une tribune publiée le même jour par le quotidien Libération. Sur France info, Bernard Cazeneuve a évoqué "des débats frelatés, de faux débats pour susciter des divisions, pour susciter des malaises ou parfois même pour éveiller de mauvais instincts".

( BENOIT TESSIER / REUTERS )