Union européenne : un nouveau dispositif de protection des frontières

Le président de la Commission européenne annoncera mercredi 12 septembre un vaste plan de protection des frontières.

Voir la vidéo

Bruxelles va muscler sérieusement son dispositif aux frontières de l'Europe. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, annoncera demain, 12 septembre, un renforcement sans précédent de l'agence de garde frontière. Depuis Bruxelles (Belgique), le journaliste Valéry Lerouge explique que "de 1 500 hommes mis à disposition par les États membres, on passera à 10 000 dédiés à l'agence". Il ajoute : "Cette hausse était dans les tuyaux pour l'horizon 2027, ce sera pour 2020. Car entre temps, des élections sont passées par là en Italie, en Autriche et en Hongrie."

Viktor Orban devant les eurodéputés

Hasard du calendrier, le leader autoproclamé de l'Europe anti-migrants, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, s'expliquera la veille devant le parlement européen sur les violations des valeurs européennes dont il est accusé. Valéry Lerouge poursuit : "Pour la première fois, les eurodéputés devront voter pour une procédure de suspension du droit de vote d'un État membre. Cela serait un vrai coup dur pour Orban, mais il faut que la procédure soit ensuite validée par les autres chefs d'État, ce qui est peu plausible."

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.
Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. (GEOFF ROBINS / AFP)