Réfugiés : l'annonce d'Emmanuel Macron est-elle réaliste ?

Emmanuel Macron a déclaré vouloir ne plus voir de réfugiés dans les rues de France d'ici la fin de l'année 2017. Le journaliste de France 2, Arnaud Comte, évalue le réalisme d'une telle proposition.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après les "hotspots" en Libye, le chef de l'état Emmanuel Macron a formulé une autre promesse choc ce jeudi 27 juillet. Il annonce ne plus vouloir personne qui dorme dans les rues d'ici la fin de l'année. Mais cette annonce interpelle. "Il y a en France 110 000 demandeurs d'asile. Parmi eux, 40 % n'ont pas d'hébergement officiel. Certains sont pris en charge par des bénévoles, des particuliers, mais beaucoup vivent ici dans la rue dans des camps illégaux. Rien qu'à Paris, en deux ans, 34 campements ont été démantelés par les autorités," rappelle Arnaud Comte.

Un manque de places

Mais les moyens de la France pour un tel accueil peuvent être questionnés. "Actuellement, la capacité de la France pour accueillir les demandeurs d'asile est comprise entre 70 000 et 80 000 places. Le gouvernement veut créer 4 000 places supplémentaires en 2018 et 3 500 en 2019. Mais si on fait le calcul on n'atteint pas les 110 000 demandeurs d'asile que compte la France actuellement. Et donc la promesse de ne plus voir aucun migrant dans la rue d'ici la fin de l'année est tout simplement, selon les spécialistes, intenable", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants et des réfugiés Porte de la Chapelle, à Paris, le 7 juillet 2017.
Des migrants et des réfugiés Porte de la Chapelle, à Paris, le 7 juillet 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)