Que se passe-t-il pour les migrants accueillis depuis quelques jours en France ?

De nombreuses ONG sont à leurs côtés, dont le Secours catholique qui vient leur donner des cours de français.

Voir la vidéo
France 2

À Cergy, ville du Val-d'Oise, à quelques mètres du centre de séjour où les réfugiés sont hébergés, sont installés des chapiteaux. Il y règne comme une impression de rentrée des classes. Une vingtaine d'adultes apprennent ici les premiers rudiments de notre langue. "Quelqu'un qui veut vivre ici avec les autres Français se doit d'apprendre la langue, c'est obligatoire", commente un réfugié syrien  arrivé dans l'Hexagone depuis quelques jours. "Apprendre cette langue c'est vraiment un plaisir", ajoute un autre.

"Le minimum vital"

Les enseignants d'un jour sont des bénévoles du Secours catholique. Ils sont ravis de se retrouver face à des élèves studieux. "Sans la langue, ils ne peuvent rien faire. Il faut qu'ils apprennent l'alphabet pour pouvoir trouver des points de repère, les chiffres pour reconnaître les lignes de bus (...) c'est le minimum vital", explique Élisabeth Lavaur, coordinatrice, au micro de France 2.
57 adultes sont inscrits pour l'instant à ces cours de français. Les enfants seront eux scolarisés dans les écoles primaires alentours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des réfugiés et des membres de la sécurité civile au centre Hubert-Renaud de l\'île de loisirs de Cergy-Pontoise (Val-d\'Oise) le 10 septembre 2015.
Des réfugiés et des membres de la sécurité civile au centre Hubert-Renaud de l'île de loisirs de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) le 10 septembre 2015. ( MAXPPP)