Projet de loi asile et immigration : la difficile équation

Le nouveau projet de loi asile et immigration est présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Un projet de loi qui est très contesté.

Voir la vidéo

Il est présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Le projet de loi asile et immigration, très contesté dans les grandes lignes, devrait donc subir quelques changements, a laissé entendre Édouard Philippe, le Premier ministre. Sont concernées notamment les modalités d’entrée et la durée des séjours des personnes arrivant sur le territoire. Pour l’exécutif, la question à résoudre est : comment mieux intégrer les 130.000 étrangers qui s’installent chaque année en France ?

Plus d’heures de cours

Pour répondre à ce défi migratoire, le gouvernement veut traiter les dossiers plus rapidement et renvoyer les personnes n’y ayant pas droit. Seulement, les associations pointent déjà du doigt les faibles délais de recours. Autre point de crispation, le délai en point de rétention qui pourrait passer de 45 jours à 90 jours. Mais même dans la majorité, cela passe mal. Des ajustements sont déjà à l’étude comme l’augmentation du nombre d’heures de cours français, qui pourrait passer de 200 à 600 heures. L’accès au logement pourrait aussi être facilité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police stationne devant un rassemblement de migrants, à Calais (Pas-de-Calais), vendredi 2 février 2018. 
Une voiture de police stationne devant un rassemblement de migrants, à Calais (Pas-de-Calais), vendredi 2 février 2018.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)