Paris : opération de police en cours porte de la Chapelle pour évacuer un campement sauvage

L'accès au périphérique intérieur est fermé mercredi au niveau de la porte de la Chapelle à Paris, en raison d'une opération de police pour évacuer un campement sauvage.

Une opération de police a débuté mercredi 27 juin, au niveau de la porte de la Chapelle à Paris.
Une opération de police a débuté mercredi 27 juin, au niveau de la porte de la Chapelle à Paris. (BENJAMIN MATHIEU / FRANCEINFO)

Une opération de police a débuté mercredi 27 juin vers 6h30, au niveau de la porte de la Chapelle à Paris (18e arrondissement), afin d'évacuer un campement sauvage surnommé "la colline du crack", rapporte un journaliste de franceinfo sur place.

Tout se déroule dans le calme, avec la présence notamment d'une équipe de la mairie de Paris qui a apporté du café et des madeleines.

Une centaine de personnes étaient installées sur ce campement connu pour le trafic de drogues. La plupart sont des sans-papiers et des consommateurs de drogue. Elles vont maintenant rejoindre des Centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (Caarud).

"Les dealers nous droguent et nous tabassent"

Cette évacuation est "positive car les gens ici sont en train de se tuer à petit feu", témoigne au micro de franceinfo un Sénégalais de 40 ans, habitué des lieux. Les "dealers", poursuit-il, "nous droguent, nous tabassent, nous maltraitent".

Deux accès au boulevard périphérique ont été fermés pour la journée, dont l'accès depuis l'autoroute A1, pour permettre aux forces de l'ordre d'intervenir. Conséquence, le trafic est fortement ralenti au nord de la capitale.