Migrants : un bateau refoulé en Méditerranée

Depuis ce week-end, un navire humanitaire avec 600 réfugiés à son bord ne peut accoster nulle part en Méditerranée. Le nouveau gouvernement italien refuse de l'accueillir, tout comme Malte.

Voir la vidéo
France 2

L'Aquarius, un navire humanitaire, a coupé ses moteurs en pleine Méditerranée, avec à son bord des centaines de migrants secourus cette fin de semaine au large de la Libye. Parmi eux, il y a des femmes enceintes, des enfants en bas âge et des mineurs isolés. Les bénévoles commencent à s'inquiéter. Le bateau de l'ONG française SOS Méditerranée n'a pas eu le droit d'accoster à Malte et en Italie.

La position ferme de l'Italie

Le nouveau gouvernement italien reste ferme. "Ce qu'il se passe avec l'Aquarius, c'est précisément ce que nous disons depuis longtemps. Les autres pays européens n'ont pensé qu'à eux, alors que nous faisons face à une crise humanitaire depuis des années. Il est temps de dire : 'Stop'", a déclaré Luigi Di Maio, le ministre italien du Développement économique. Aucun des bateaux d'ONG qui viennent en aide aux migrants ne sera autorisé à accoster en Italie jusqu'à nouvel ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'\"Aquarius\", le 6 mai 2018, en Méditerranée. 
L'"Aquarius", le 6 mai 2018, en Méditerranée.  (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)