"Migrants raus" : enquête à Strasbourg après une banderole hostile aux réfugiés

La banderole est apparue après deux minutes de jeu, vendredi 25 septembre, au stade de la Meinau. Les auteurs n'ont pas été identifiés, selon la préfecture. 

La banderole a été déployée au début de la rencontre de National entre Strasbourg et Colmar, vendredi 25 septembre 2015, au stade de la Meinau à Strasbourg (Haut-Rhin).
La banderole a été déployée au début de la rencontre de National entre Strasbourg et Colmar, vendredi 25 septembre 2015, au stade de la Meinau à Strasbourg (Haut-Rhin). ( MAXPPP)

"Migrants raus" ("Les migrants, dehors"). La banderole est apparue au bas des tribunes, deux minutes après le début de la rencontre de National entre Strasbourg et Colmar, vendredi 25 septembre. "L’action immédiate du service de sécurité du Club a permis de retirer la banderole moins d’une minute après son apparition", précise un communiqué du club, qui ajoute que deux individus ont été repérés et évacués. Le délégué de la rencontre a été averti de l'incident, ajoute 20 Minutes.

Contrairement à ce qui est indiqué par le club, aucune interpellation n'a encore été réalisée. Une enquête a été ouverte et les images de vidéosurveillance sont en cours d'exploitation pour tenter de retrouver les auteurs de la banderole. "Ses auteurs sont activement recherchés par les services de police. Une fois qu'ils seront interpellés, des mesures administratives seront mises en œuvre à leur encontre", précise toutefois le préfet d'Alsace, Stéphane Fratacci, cité par Les Dernières nouvelles d'Alsace.

Au club, condamnation "avec la plus grande fermeté"

Interrogé par France 3 Alsace, le président du club Marc Keller "a condamné avec la plus grande fermeté cette banderole", tandis que la maire de la ville, Fabienne Keller, a également fait part de son indignation, sur Twitter.

La Fédération démocratique alsacienne va porter plainte, toujours selon France 3, car son slogan "Elsass Frei" (Alsace libre) figure sur la banderole incriminée.