Cet article date de plus de deux ans.

Migrants : Matteo Salvini visé par une enquête

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : Matteo Salvini visé par une enquête
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les migrants bloqués à bord du navire Diciotti ont tous pu débarquer samedi 25 août. Matteo Salvini a donné son feu vert, alors qu'une enquête a été ouverte contre lui pour séquestration et abus de pouvoir.

Les réfugiés du Diciotti ont fait leurs premiers pas dans un centre de rétention pour migrants. Ils ont débarqué en Italie en pleine nuit, Matteo Salvini ayant autorisé leur entrée dans le pays. Après avoir été secourus en mer, ils ont attendu 5 jours, confinés à quai. À la descente du bateau, ils ont été identifiés par la police puis soignés et réconfortés par la Croix-Rouge. Certains souffrent de la tuberculose, d'autres de la gale et tous sont épuisés. Jusqu'à présent, le ministre de l'Intérieur italien leur interdisait l'entrée sur le territoire, mais l'Église a proposé son aide, ce qui a poussé Matteo Salvini à revoir sa position.

Enquête ouverte contre Matteo Salvini

Ce changement de cap intervient alors qu'une enquête a été ouverte par la justice italienne contre le ministre de l'Intérieur. Des accusations qui n'inquiètent pas le leader de l'extrême droite italienne : "On peut m'arrêter, mais ils ne peuvent pas stopper l'envie de changement de 60 millions d'Italiens", a-t-il déclaré. L'Irlande et l'Albanie ont annoncé qu'elles accueilleront aussi des migrants du Diciotti, mais la position du gouvernement italien ne change pas : il ne laissera pas accoster les prochains bateaux de réfugiés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.