Migrants : les naufragés du désert algérien

En Algérie, des hommes, des femmes et des enfants sont arrêtés et détenus, avant d'être abandonnés en plein désert. 

France 3

À la frontière entre l'Algérie et le Niger, ils marchent péniblement, aveuglés par le vent de sable. Des centaines de migrants errent dans le désert au sud de l'Algérie. Beaucoup ne vont pas survivre à cette marche forcée sans eau ni assistance. Ces images ont été filmées le mois dernier par un migrant libérien. Avec son téléphone portable, il souhaite témoigner du drame qui se joue dans ce morceau de désert sur la frontière entre l'Algérie et le Niger.

Arrêtés et abandonnés en plein désert

Les migrants viennent d'Afrique de l'Ouest et veulent rejoindre l'Europe via la Libye. La route la plus directe traverse l'Algérie. C'est là qu'ils sont arrêtés, mis dans des bus et abandonnés en plein désert. L'Algérie dément, mais l'Organisation mondiale pour les migrations a mis en place des patrouilles pour leur venir en aide. Selon cette organisation, depuis plus d'un an, 13 000 migrants auraient été expulsés d'Algérie et abandonnés dans l'immensité du désert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les migrants des pays subsahariens vers l\'Europe quittent Agadez (Niger), le 4 janvier 2016
Les migrants des pays subsahariens vers l'Europe quittent Agadez (Niger), le 4 janvier 2016 (DESIREE VON TROTHA / PICTURE ALLIANCE / REUTERS)