Migrants : le FN lâche des contre-vérités aussitôt démontées

Polémique sur les réseaux sociaux autour d'une soi-disant carte bleue fournie par l'État qui permettrait aux demandeurs d'asile d'effectuer des retraits. Elle a été lancée par un eurodéputé FN.

France 3

"Voici un exemplaire de carte bleue délivrée aux demandeurs d'asile. Elle permet d'effectuer des retraits pouvant aller jusqu'à 40 euros par jour. Je vous laisse apprécier votre générosité à l'égard de vos futurs voisins de palier". C'est le député européen  FN Bernard Monot qui a publié ce message sur sa page Facebook. Un argumentaire repris par des comptes Twitter proches de l'extrême droite : "Quand je pense à tous les Français qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts, j'ai honte".

40 euros pour dix personnes

Mais tout ça est faux. Dans un article, le site du Monde démonte le "fake". L'eurodéputé FN ne précise pas de quelle allocation il parle sur Facebook. Il s'agit, selon Le Monde, de l'allocation temporaire d'attente versée sous conditions aux migrants, mais aussi aux salariés expatriés ou aux anciens détenus qui no'nt pas l'allocation d'aide au retour à l'emploi. Autres approximations : le montant de 40 euros par jour n'est pas au bénéfice d'une seule personne, mais pour une famille de dix. Quant à la carte, il ne s'agit pas d'une carte bleue classique, mais d'une carte de retrait simple qui évite de gérer des sommes en liquide.

Le JT
Les autres sujets du JT