Migrants : la situation divise les Italiens

Les autorités italiennes comptabilisent une quarantaine de camps dans tout le pays.

FRANCE 2
L'Italie fait face chaque jour à des manifestations anti-immigrés soutenues ou organisées par l'extrême droite. Des images de haine qui choquent certains Italiens. Pour lutter contre cette violence, Patrizia Paglia Cimino a décidé d'aider bénévolement les migrants. Elle se rend quotidiennement en plein coeur de Rome où se trouve le plus grand camp de migrants de la capitale. "C'est vraiment une situation d'urgence et pour la gérer nous ne sommes que des volontaires de toutes les classes sociales et c'est formidable", décrit la bénévole.

La Ligue du Nord, haut dans les sondages

En direct de Rome, François Beaudonnet précise que les autorités italiennes comptabilisent une quarantaine de camps de migrants dans le pays. Un chiffre difficile à vérifier car de nombreux camps sont entièrement gérés par la population locale. Terre de racisme ou habitants d'une incroyable générosité, les habitants sont divisés. "20 ou 30 fascistes qui hurlent ça fait la une des journaux. En revanche, personne ne parle des centaines de volontaires qui aident en silence", conclut Andrea Costa de l'association d'aide aux migrants "Baobab". Un débat surtout politique, la Ligue du Nord, le parti anti-immigrés, est au plus haut dans les sondages.
Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Italie tente d\'accueillir le flot sans fin de bateaux de migrants. Des centaines de migrants ont trouvé refuge dans le centre d\'accueil d\'urgence humanitaire de Baobab non loin de Tiburtina.
L'Italie tente d'accueillir le flot sans fin de bateaux de migrants. Des centaines de migrants ont trouvé refuge dans le centre d'accueil d'urgence humanitaire de Baobab non loin de Tiburtina. (DANILO BALDUCCI/SINTESI/SIPA)