Migrants : la maire de Calais "approuve" et "soutient" l'action d'Emmanuel Macron

Natacha Bouchart, maire Les Républicains de Calais et vice-présidente de la région Hauts-de-France, estime que la politique migratoire du président de la République est "plutôt cohérente". 

Natacha Bouchart, maire de Calais, était l\'invitée de l\'émission \"Tout est politique\", sur franceinfo ce lundi.
Natacha Bouchart, maire de Calais, était l'invitée de l'émission "Tout est politique", sur franceinfo ce lundi. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La politique migratoire d'Emmanuel Macron "est une action que j'approuve, que je soutiens, que je partage, avec laquelle je travaille", a déclaré, mardi 26 décembre sur franceinfo, Natacha Bouchart, maire Les Républicains (LR) de Calais et vice-présidente de la région Hauts-de-France.

"Le ministre de l'Intérieur d'aujourd'hui a plus un discours de fermeté, et, à côté on a un président de la République qui a des réponses, aussi, d'humanité, a estimé la maire de Calais. Si on veut avoir un discours d'humanité, il faut avoir des outils judiciaires pour les forces de l'ordre pour permettre de faire en sorte que ceux qui sèment le trouble à l'ordre public en permanence, et je parle de mon territoire, puissent-être interpellés, et, pour certains, renvoyés. Tout cela est plutôt cohérent pour moi."

Les associations "parfois complices d'actes délictueux"

"On a le ministre de l'Intérieur qui fait en sorte d'éviter que les flux migratoires ne reviennent en force, qui fait face aux humanitaires, a-t-elle ajouté. Je ne parle pas de 'on donne à boire, on donne à manger. L'action humanitaire et le rôle que les représentants ont, est plutôt dans l'accompagnement à des troubles à l'ordre public." Pour la vice-présidente de la région Hauts-de-France, les associations humanitaires "créent et sont parfois complices d'actes délictueux très graves" à Calais.