Cet article date de plus de deux ans.

Migrants : deux camps s'affrontent en Europe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Migrants : deux camps s'affrontent en Europe
Article rédigé par
France Télévisions

Emmanuel Macron poursuit son déplacement en Europe du Nord. Les enjeux de ce déplacement : fédérer face aux nationalistes, en vue des élections européennes.

La question migratoire est au coeur des débats. Les hostilités pour les élections européennes sont déjà lancées. Deux camps s'affrontent : une ligne anti-immigration incarnée par Matteo Salvini, le ministre italien de l'Intérieur, et celle défendue par Emmanuel Macron, pro-migrants. "Le président Macron qui est au plus bas niveau historique de popularité dans son pays passe son temps à faire la leçon aux gouvernements étrangers", a d'ailleurs déclaré Matteo Salvini. Le ministre populiste du mouvement 5 étoiles a rencontré une autre figure de cette ligne nationaliste en Europe, Viktor Orban, le Premier ministre hongrois. Les deux ont désigné leur cible commune. "Macron est aujourd'hui en Europe à la tête de ceux qui soutiennent l'immigration", a surenchéri le second.

Une rencontre le 20 septembre

Le président français, en visite au Danemark, n'a pas manqué de leur répondre, endossant le rôle de chef de file des partis pro-migrants en Europe. "Je ne cèderai rien aux nationalistes et à ceux qui prônent ce discours de haine. Et donc s'ils ont voulu voir en ma personne leur opposant principal, ils ont raison", a lancé Emmanuel Macron. Les trois leaders européens doivent se rencontrer le 20 septembre à Salzbourg (Autriche) pour discuter du dossier migratoire. Des échanges qui s'annoncent tendus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.