Migrants : Cédric Herrou bientôt fixé sur son sort

La Cour d'appel des Bouches-du-Rhône doit rendre son arrêt ce mardi 8 août concernant le militant Cédric Herrou. Elle avait requis huit mois de prison avec sursis le 19 juin dernier.

Voir la vidéo

Cédric Herrou, figure d'une association d'aide aux migrants, est poursuivi pour aide à l'immigration clandestine. Mis en examen le mois dernier, il risque jusqu'à cinq ans de prison et 30 000 euros d'amende. Sa première arrestation remonte à octobre 2016 pour avoir abrité des migrants dans un bâtiment désaffecté de la SNCF. Cédric Herrou est finalement condamné en première instance à 3 000 euros d'amende avec sursis pour le seul fait d'avoir pris en stop des migrants en Italie. En juin dernier, le parquet d'Aix-en-Provence avait requis en appel huit mois de prison avec sursis. La Cour doit rendre son arrêt ce mardi 8 août.

"Je les aide"

Il y a quelques jours encore, Cédrid Herrou accueillait des migrants dans un campement aménagé sur sa propriété des Alpes-Maritimes, à moins de 10 kilomètres de la frontière italienne. "Je ne fais rien d'exceptionnel, je prends des gens en stop à Vintimille ou qui ont mal à la jambe ou quelque part, qui me demandent de l'aide. Je les aide, les emmène à la maison", racontait-il à France 2 en janvier 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le militant Cédric Herrou au tribunal de Nice (Alpes-Maritimes), le 10 février 2017.
Le militant Cédric Herrou au tribunal de Nice (Alpes-Maritimes), le 10 février 2017. (CITIZENSIDE/ERICK GARIN / CITIZENSIDE / AFP)