Migrants : cachés dans des matelas

À la frontière entre le Maroc et l'Espagne, deux réfugiés étaient cachés dans des matelas sur le toit d'une camionnette. La technique est inédite et très risquée.

Voir la vidéo
France 2

Deux matelas transportés sur le toit d'une fourgonnette, repérés par des membres de la Guardia Civil espagnole. Ils sont posés délicatement sur le sol. Les gardes-frontières sont convaincus que les couchages sont suspects. Le conducteur a pris la fuite dès qu'ils ont voulu inspecter le véhicule et leur pressentiment est juste. Ils découpent la toile du premier matelas au couteau. À l'intérieur, un adolescent visage hagard et regard ébloui par la lumière. Même découverte sur le deuxième couchage. La mousse a été retirée pour qu'un être humain puisse s'allonger; sains et saufs, ces adolescents étaient prêts à tout risquer pour rejoindre l'Espagne.

Symbole de la détermination des migrants

Ils ont été arrêtés à Melilla, enclave espagnole en territoire marocain. Leur but était de rejoindre l'Espagne, désormais première porte d'entrée des migrants en Europe. En janvier 2017, les mêmes gardes civils avaient retrouvé un Guinéen dans une valise, lui aussi rêvait d'Espagne. Même tentative, pour un homme dissimulé dans le tableau de bord d'une voiture. Images symbole de la détermination des migrants. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants du Guatemala et du Salvador, à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, le 14 décembre 2018.
Des migrants du Guatemala et du Salvador, à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, le 14 décembre 2018. (DAVID PEINADO / NURPHOTO / AFP)