Migrants à Calais : le Britannique Rob Lawrie condamné à une simple peine d'amende

Il avait tenté de faire passer en Angleterre une petite Afghane de la "jungle" de Calais. Ce jeudi 14 janvier, la justice française a rendu son verdict.

FRANCE 3

Robert Lawrie est un ancien soldat. Il sait ce que la loi et l'ordre signifient et c'est parce qu'il a désobéi à la loi qu'il comparaît ce jeudi 14 janvier devant la justice française. Parmi ceux qui l'accompagnent, cette fillette, Bahar Ahmadi, la petite Afghane qu'il a tenté de faire passer clandestinement en Angleterre. 

1 000 euros

"Si vous saviez tous les messages de sympathie que j'ai reçus de France. Avant ,comme beaucoup d'Anglais, j'avais des préjugés sur les Français, mais là je suis vraiment tombé amoureux des Français", affirme-t-il devant les caméras. Ce père de quatre enfants revenu à la vie civile menait une action humanitaire dans la jungle de Calais. C'est dans ce bidonville au milieu de la boue qu'il avait fait connaissance de la petite Bahar et de sa famille. "Son père m'avait plusieurs fois demandé de l'emmener en Angleterre où elle a de la famille, mais j'avais dit non", explique-t-il. Pourtant, un soir, il finit par l'emmener avec lui, sans réfléchir vraiment aux conséquences de son acte. Après une rapide audience, le tribunal correctionnel l'a finalement condamné à une amende symbolique de 1 000 euros avec sursis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Robert Lawrie porte la petite afghane Bahar Ahmadi, le 14 Janvier 2016 dans les couloirs du tribunal à Boulogne-sur-Mer avant le début de son procès.
Robert Lawrie porte la petite afghane Bahar Ahmadi, le 14 Janvier 2016 dans les couloirs du tribunal à Boulogne-sur-Mer avant le début de son procès. (DENIS CHARLET / AFP)