"Marche solidaire" avec les migrants : une vingtaine de sans-papiers se trouvant dans un bus en direction de Londres retenus par la police

Ils font partie de la "marche solidaire et citoyenne" de soutien aux migrants et ont été retenus samedi 7 juillet pour des contrôles par la police aux frontières à Coquelles (Pas-de-Calais), a appris franceinfo.

Arrivée de la \"marche solidaire et citoyenne\" de soutien aux migrants samedi 7 juillet à Calais.
Arrivée de la "marche solidaire et citoyenne" de soutien aux migrants samedi 7 juillet à Calais. (JOHAN BEN AZZOUZ / MAXPPP)

Partie de Vintimille il y a deux mois, La "marche solidaire et citoyenne" de soutien aux migrants est arrivée samedi à Calais. Alors que cet évènement organisé par des associations devaient rejoindre Londres dimanche matin, le car dans lequel se trouvaient 52 personnes a été contrôlé par la police au port de Calais. Une vingtaine de personnes ont été descendues du bus et emmenées pour des contrôles par la police aux frontières (PAF) à Coquelles, dans le Pas-de-Calais, a appris franceinfo dimanche 8 juillet auprès de l'association L'Auberge des migrants. 

Il s'agit de "24 étrangers qui ne disposaient pas des documents administratifs, donc en situation irrégulière", précise la préfecture à l'AFP. "Ils ont été descendus du bus et ont été amenés au centre administratif de rétention de Coquelles" par la police aux frontières pour contrôler leur situation, ajoute-t-elle.

En fin de matinée dimanche, quatre ont été libérés. Anzoumane Sissoko, porte-parole franco-malien de la Coordination 75 des sans-papiers, a été relâché. "Ils vont continuer à faire les vérifications d'identité des camarades et ensuite à 15 heures ils vont les libérer d'àprès ce qu'ils m'ont dit", assure-t-il.