Malte accepte de transférer les 65 migrants d'un bateau humanitaire

Les autorités de La Valette avaient dans un premier temps interdit dimanche matin l'entrée du navire dans les eaux territoriales maltaises.

Les autorités de La Valette avaient dans un premier temps interdit l\'entrée du navire dans les eaux territoriales maltaises.
Les autorités de La Valette avaient dans un premier temps interdit l'entrée du navire dans les eaux territoriales maltaises. (MANUEL COHEN / AFP)

L'Europe tend (un peu) la main à des migrants. Le gouvernement de Malte a annoncé dimanche  7 juillet 2019 que ses forces armées allaient acheminer dans un port maltais les 65 migrants se trouvant à bord d'un navire d'une ONG allemande, l'Alan Kurdi. Il seront toutefois immédiatement envoyés dans différents pays européens.

Malte, qui a tenu des discussions dimanche avec l'Union européenne et l'Allemagne, précise qu'aucun de ces migrants ne restera sur son territoire "étant donné que ce cas n'était pas de la responsabilité des autorités maltaises"L'ONG allemande Sea-Eye avait indiqué peu auparavant dans un tweet que trois personnes à bord était terrassées par la chaleur. "Nous avons besoin urgemment d'assistance médicale et d'un port sûr, pour éviter le pire", a-t-elle écrit. Ces trois personnes vont être immédiatement évacuées, a précisé Malte.

Les autorités de La Valette avaient dans un premier temps interdit dimanche matin l'entrée du navire dans les eaux territoriales maltaises. Les forces armées maltaises ont par ailleurs porté secours dimanche à un autre groupe de 58 migrants qui se trouvaient sur une embarcation en train de couler dans leur zone de secours en mer. Les hommes, recueillis par un navire de patrouille, sont arrivés à Malte dans l'après-midi.