Loi immigration : les points qui font tanguer la majorité

Pour la première fois, la majorité semble divisée. En cause ? La loi asile et immigration. France 3 fait le point.

France 3

Les désaccords montaient depuis des semaines. La loi asile et immigration pourrait être la première vraie fracture au sein de la majorité. Du jamais vu chez les macronistes : une dizaine de députés envisagent de ne pas voter en faveur du texte. Parmi les points de crispation : l'augmentation du délai de rétention qui va passer de 45 à 90 jours.

Vers une exclusion des députés qui voteraient contre ?

Autre sujet qui fâche : l'accélération du traitement des demandes d'asile. En pratique, les demandeurs d'asile auront moins de temps pour effectuer et exercer leur recours. Seule concession : l'élargissement du regroupement familial, qui concernera les frères et soeurs et plus seulement les parents. Mais cela ne suffit pas à rassurer l'aile gauche de la majorité. Richard Ferrand, le patron du groupe La République en marche, a prévenu : les députés de la majorité qui voteraient contre pourraient être exclus. Mais pour l'instant le gouvernement espère encore le convaincre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militants de la Cimade, association de défense des étrangers, manifestent devant l\'Assemblée nationale à Paris contre le projet de loi asile et immigration, le 16 avril 2018.
Des militants de la Cimade, association de défense des étrangers, manifestent devant l'Assemblée nationale à Paris contre le projet de loi asile et immigration, le 16 avril 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)