Loi immigration : la polémique enfle

Les associations chargées de l'accueil humanitaire font front contre le projet du gouvernement qui vise à rendre plus strictes les conditions d'accueil des migrants.

Voir la vidéo

Ils sont venus pour tenter d'infléchir la position du gouvernement sur un projet de loi qu'ils jugent répressif. Ce jeudi 11 janvier, autour de la table, face à Édouard Philippe, une trentaine de représentants d'associations de défense des migrants. Ils sont là pour lui dire tout le mal qu'ils pensent du texte asile-immigration. Trois heures plus tard, à leur sortie, tous se disent déçus. En pleine campagne, Emmanuel Macron avait pourtant promis une politique migratoire équilibrée.

Un durcissement ?

Ce soir, Louis Gallois regrette un tournant répressif pour expulser plus. "Il y a quand même globalement un durcissement. Le texte me parait déséquilibré avec une insistance sur l'accélération des délais ou des procédures pour reconduire aux frontières les migrants en situation irrégulière", déplore le président de la Fédération des Acteurs de la Solidarité. Plus que jamais le gouvernement semble déterminé à faire aboutir le texte. Cet après-midi encore, le chef de l'État a redit sa volonté de traiter ce dossier avec pragmatisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux migrants marchent le long de l\'autoroute A25 le 14 février 2017, à hauteur de Steenvoorde (Nord). 
Deux migrants marchent le long de l'autoroute A25 le 14 février 2017, à hauteur de Steenvoorde (Nord).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)