Cet article date de plus de deux ans.

Le navire humanitaire "Ocean Viking", à bord duquel se trouvent 180 migrants, demande un secours d'urgence

Dans un communiqué, l'association SOS Méditerranée alerte sur "la détérioration rapide de l’état psychique de certains des rescapés à bord". Un groupe de 44 personnes se trouve "en besoin d’assistance urgente".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bénévoles de l'association SOS Méditerrannée viennent en aide de migrants à bord du bateau "Ocean Viking", le 2 juillet 2020. (SHAHZAD ABDUL / AFP)

Bagarres, tentatives de suicide, menaces physiques envers l'équipage... La tension est devenue telle à bord du bateau humanitaire Ocean Viking que le navire, qui a recueilli 180 migrants en Méditerranée, s'est déclaré en "état d'urgence", vendredi 3 juillet.

Depuis 24 heures, "la situation à bord s'est détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés et de l'équipage ne puisse plus être garantie", a expliqué SOS Méditerranée, qui affrète ce bateau-ambulance à bord duquel un journaliste de l'AFP est embarqué et pour lequel l'ONG réclame un débarquement "immédiat" en Italie ou à Malte.

Dans son communiqué, SOS Méditerranée alerte sur "la détérioration rapide de l’état psychique de certains des rescapés à bord". Un groupe de 44 personnes se trouve en effet "en besoin d’assistance urgente", car certains de ses membres "sont dans un état de détresse psychologique aiguë, manifestant l’intention de porter atteinte à leur intégrité physique et à celle d’autres personnes à bord, y compris des membres d’équipage, ou faisant état d’idées suicidaires". Les autorités italiennes et maltaises ont été alertées. En vain pour l'instant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.