Cet article date de plus de cinq ans.

L'île de Lesbos, porte d'entrée de l'Europe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
L'île de Lesbos, porte d'entrée de l'Europe
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En seulement quelques jours, 22 000 réfugiés ont été enregistrés sur l'île de Lebos.  

Ils s'entassent à plus de 40 dans un petit canot de sauvetage. Partis de Turquie, ces Syriens veulent rejoindre l’île grecque de Lesbos. À bord des familles entières avec leurs enfants. "Bien sûr que nous risquons de mourir, mais nous n'avons pas peur, car l'armée syrienne est bien plus dangereuse encore que cette traversée", explique un homme. 

Un exode 

Depuis la terre, une volontaire engagée dans une association pour les réfugiés observe chaque jour impuissante des situations dramatiques. "Les gardes-côtes turcs veulent que les grosses vagues faites par leurs navires entrent dans le canot et le fassent couler", explique Feraley Fonk, membre de "Boat refugee foundation". Selon elle, c'est une pratique courante. Les gardes-côtes sauvent ensuite de la noyade les naufragés et les renvoient directement en Turquie. Pour ceux qui arrivent à atteindre l'île de Lesbos, la joie est éphémère, le gouvernement grec n'a rien prévu pour eux. Seule une poignée de volontaires offrent un peu de nourriture et des vêtements secs. Commence alors un exode de plus de 2 000 kilomètres, car tous affirment vouloir aller en Allemagne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.