Cet article date de plus de cinq ans.

"Jungle" de Calais : l'accueil des migrants en France divise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
"Jungle" de Calais : l'accueil des migrants en France divise
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Près de 300 lieux d'accueil temporaires vont recevoir les migrants de la "Jungle" de Calais en France, avec des réactions diverses des habitants.

48 heures avant le début du démantèlement de la "Jungle" de Calais (Pas-de-Calais), certains villages se déchirent encore sur l'accueil des migrants, ce samedi 22 octobre. D'un côté, les pour, membres de collectifs de gauche, de l'autre, les contre, souvent militants du Front national. À la Chapelle-sur-Vire (Manche), près de Caen, quinze personnes seront hébergées temporairement.

Les militants pro et anti-migrants nez à nez

Et tous n'accueillent pas la nouvelle avec le même enthousiasme. Des manifestations à la campagne, mais aussi en ville. Dans les rues du Mans (Pays de la Loire), cet après-midi les militants pro et anti-migrants se sont retrouvés nez à nez, encadrés par les forces de l'ordre. Même lorsque les partis politiques ne s'en mêlent pas, le débat sur l'accueil des migrants est houleux comme ici lors d'un conseil municipal. Dans cette commune, certains se sont pourtant déjà investis pour organiser leur accueil, une association religieuse a même mis à disposition ce bâtiment pour les héberger dès lundi 24 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.