Immigration : pour Collomb, "on ne peut pas accueillir tout le monde"

Le ministre de l'Intérieur était, lundi, l'invité de RTL.

Gérard Collomb, le ministre de l\'Intérieur, à Tirana (Albanie), le 15 décembre 2017.
Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, à Tirana (Albanie), le 15 décembre 2017. (GENT SHKULLAKU / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Gérard Collomb a justifié, lundi 18 décembre, la ligne du gouvernement face à l'immigration"Il y a 95 000 demandes d'asile par an, c'est-à-dire une grande ville chaque année. (...) Si nous accueillions tout le monde, nous ne pourrions pas le faire dans de bonnes conditions", a fait valoir le ministre de l'Intérieur sur RTL.

"Ceux qui sont déboutés du droit d'asile doivent être expulsés"

"Nous avons décidé d'accueillir celles et ceux qui sont réfugiés des théâtres de guerre, qui sont prisonniers politiques, mais en même temps d'essayer de mener une politique qui permette que les migrations économiques soient menées de manière autre", a-t-il déclaré.

Le ministre de l'Intérieur est également revenu sur l'accélération des expulsions qui a été réclamée. Pour lui, "ceux qui sont déboutés du droit d'asile doivent être expulsés. C'est plus 14% d'éloignement par rapport aux onze premiers mois de l'année". Et d'ajouter : "Lorsqu'on veut, on peut avoir des résultats."