Immigration : Edouard Philippe présentera mercredi les décisions du gouvernement après le débat à l'Assemblée nationale

Selon le député LREM Florent Boudié, le gouvernement cherche un "équilibre" entre "très grande fermeté" et "très grande ouverture".

Edouard Philippe sur le perron de l\'Elysée, le 30 octobre 2019.
Edouard Philippe sur le perron de l'Elysée, le 30 octobre 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Après le débat au Parlement sur l'immigration, Edouard Philippe doit annoncer, mercredi 6 novembre, plusieurs mesures à l'issue d'un Comité interministériel sur l'immigration et l'intégration. Parmi elles, l'introduction d'un délai de carence de trois mois avant d'avoir accès à la Sécurité sociale de base pour les demandeurs d'asile. La ministre du travail Muriel Pénicaud a par ailleurs confirmé, mercredi 5 novembre, sur BFMTV, que des "quotas" ou "objectifs chiffrés" d'immigrés "professionnels" allaient bien être fixés chaque année, dès l'été 2020, pour que la "France recrute" en fonction de ses besoins de travail.

Emmanuel Macron a par ailleurs appelé dans sa récente interview à l'hebdomadaire Valeurs actuelles à "régler vite" la question "des gens qui viennent avec un visa touristique, qui restent trois mois et ensuite se mettent à l'aide médicale d'Etat". Autre point crucial : la réduction des délais d'instruction des dossiers pour les demandeurs d'asile. La loi votée en 2018 n'a pour l'heure pas produit les effets escomptés, avec un délai moyen de 12 mois au lieu des 6 mois espérés, dans un contexte de "forte augmentation des demandes", explique Matignon.