Immigration clandestine : un an après la mort de migrants vietnamiens, le procès du camion charnier s’ouvre à Londres

À Londres (Royaume-Uni), quatre hommes sont jugés lundi 5 octobre, un an après la mort de 39 migrants vietnamiens, dont les corps ont été retrouvés dans un conteneur frigorifique. Un drame qui a mis en lumière une nouvelle fois les dangers de l’immigration clandestine.

FRANCE 2

Le 23 octobre 2019, les corps sans vie de 39 migrants ont été retrouvés dans un camion frigorifique garé à l’est de Londres (Royaume-Uni) : 31 hommes et huit femmes. Tous étaient de nationalité vietnamienne. Le camion avait traversé la Manche depuis le port de Zeebruges, en Belgique. Les migrants sont morts asphyxiés. Depuis un an, les enquêteurs ont démantelé un réseau tentaculaire de trafiquants d’êtres humains. 

Un procès de six semaines

Parmi eux, des Britanniques, des Roumains et des Vietnamiens, dont quatre viennent d’être condamnés dans leur pays à des peines de prison. Maurice Robinson, le chauffeur du camion sur le sol anglais, a plaidé coupable d’homicide involontaire. Lundi 5 octobre, le tribunal jugera Eamonn Harrison, un Irlandais accusé, lui, d’avoir conduit le camion jusqu’à Zeebruges. "Quatre personnes seront dans le box des accusés, devant la Cour centrale criminelle de la Couronne britannique. Le procès devrait durer six semaines", précise le journaliste de France Télévisions, François Beaudonnet, en direct de Londres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Immigration clandestine : un an après la mort de migrants vietnamiens, le procès du camion charnier s’ouvre à Londres
Immigration clandestine : un an après la mort de migrants vietnamiens, le procès du camion charnier s’ouvre à Londres (FRANCE 2)