Cet article date de plus de quatre ans.

Hongrie : le referendum anti-migrants boycotté

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
hongrie
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Hongrie, les électeurs étaient appelés à se prononcer pour ou contre l'arrivée de 1 300 réfugiés ce dimanche 2 octobre. Le Premier ministre populiste a demandé à ses concitoyens de rejeter le plan européen de répartition des réfugiés, mais la trop faible participation invalide le scrutin.

Des résultats qui sonnent comme un revers politique. Le Premier ministre de la droite populiste Viktor Orban souhaitait faire passer un referendum pour empêcher l'accueil de réfugiés prévus par l'UE. Mais avec moins de 50% de participation, le scrutin est sans valeur. Pour Viktor Orban, c'est la douche froide, mais il ne s'avoue pas vaincu. Les Hongrois qui se sont rendus aux urnes ce dimanche ont voté à 98% contre le plan européen, mais dans le pays, cette consultation était très controversée.

Clôtures barbelées aux frontières

Les opposants dénonçaient une campagne anti-migrants omniprésente et avaient appelé au boycott. La droite populiste mène une politique ouvertement anti-migrants. Le gouvernement a même fait ériger des clôtures barbelées sur ses frontières avec la Serbie et la Croatie voisines en 2015. À ce jour, Budapest n'a proposé aucune place pour les réfugiés. Pourtant, le pays doit en accueillir 1 300 en vertu du plan européen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.