Grèce : après des intempéries à Lesbos, des migrants évacués du nouveau camp

Des pluies intenses ont balayé l'île grecque, jeudi. Près de 80 tentes ont été détruites.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Environ 850 demandeurs d'asile quittent le camp de Lesbos (Grèce), le 5 octobre 2020. (VANGELIS PAPANTONIS / ANA-MPA)

Nouvelle mésaventure pour les migrants arrivés en Grèce. Arrivés en septembre sur l'île de Lesbos après un incendie sur le camp de Moria, voilà qu'ils doivent de nouveau être déplacés vendredi 9 octobre, selon le ministère grec des Migrations. Cette fois, ce sont de fortes intempéries sur l'île de Lesbos qui sont à l'origine de leur infortune. Environ 80 tentes de demandeurs d'asile du camp de Kara Tempe ont été détruites par les intempéries. 

"Le problème est en train d'être réglé", a assuré le ministère, soulignant que la plus grande partie du camp n'avait pas été affectée par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le site jeudi 8 octobre.

Les quelque 8 500 demandeurs d'asile hébergés dans le nouveau camp se sont plaints de leurs conditions de vie sommaires, sans électricité ni eau courante. Le ministère a déclaré, vendredi 9 octobre, que 2 500 personnes avaient d'ores et déjà été déplacées le mois dernier et que 1 300 autres seraient autorisées à partir ailleurs dans des pays de l'Union européenne. L'Allemagne a proposé d'accueillir 1 500 demandeurs d'asile en provenance de Grèce et la France 900, dont 500 mineurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.