Grande-Synthe : un campement de migrants évacué par la police

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
C. Verove, E. Sizarols, P-M. de la Foata, France 3 Nord Pas-de-Calais, T.Cuny - franceinfo
France Télévisions

À Grande-Synthe (Nord), un campement de près de 1 000 migrants a été évacué mardi 16 novembre, à l’aube. Les autorités parlent de mise à l’abri plutôt qu’un démantèlement.

Le 16 novembre, au petit matin, les forces de l’ordre ont investi le camp de migrants de Grande-Synthe dans le Nord. Une opération policière qui s’est déroulée dans le calme. Dans ce campement où la plupart rêvaient de gagner le Royaume-Uni, c’est la douche froide. Certains ne savent désormais plus où aller. Au total, un peu plus de 600 migrants sont montés dans des bus pour être installés ailleurs ou dans le département du Nord.

Deux décennies de crise migratoire à Grande-Synthe

Dans ce camp de Grande-Synthe vivaient, jusqu'à ce matin, un millier de personnes, qui rêvent encore de gagner l'Angleterre. Un groupe a tenté de traverser la Manche dans la journée, mais a échoué. Il découvre avec stupeur que le camp a été démantelé. "J’ai le cœur brisé. Notre tente, c'est notre maison, pour moi et ma famille", confie une femme. Depuis 1999, le Nord est un acteur indirect de la crise migratoire. Cette année-là, les autorités créent un camp pour accueillir des réfugiés du Kosovo. La situation deviendra ingérable après l’arrivée de réfugiés afghans et iraniens. Si le camp a été fermé en 2002, d’autres campements de fortune se créent dans le département, jusqu’à former la jungle de Calais. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.