Cet article date de plus de cinq ans.

"Gazelle", la chanson écrite par un migrant mort en Méditerranée

Un texte a été retrouvé parmi les effets personnels de migrants dont le bateau a fait naufrage le 15 août entre la Tunisie et la Sicile.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un bateau rempli de migrants, le 23 août 2015 au large de l'Italie. (GUARDIA COSTIERA / AFP)

Des dinars libyens, un téléphone portable, un collier, un porte-monnaie et quelques feuilles d'un texte baptisé Gazelle. Les policiers de Catane (Italie) ont découvert ce qui ressemble fort aux paroles d'une chanson parmi les effets personnels de 49 migrants morts noyés le 15 août dans le canal de Sicile.

Photographiés par la police, ces quelques feuillets écrits en français ont été publiés jeudi 27 août par La Repubblica (en italien). On peut y lire "l'histoire tragique d'une jeune fille qui s'appelle Gazelle", une "beauté sublime" avec "un petit tatouage sur le rein".

"Le début du film est intéressant, mais la fin fait pitié"

L'auteur ne dit pas où vit "Gazelle", mais raconte que le footballeur Didier Drogba est "son fan". Un indice qui, avec la langue utilisée, désigne la Côte d'Ivoire, le probable pays d'origine du malheureux compositeur. L'utilisation du mot "farotage" – frimer, en Afrique francophone – est un indice supplémentaire.

Si le début du texte parle de "bar climatisé", de "belles voitures" et de "champagne", la suite de l'histoire de Gazelle est moins rose. "Le début du film est intéressant, mais la fin fait pitié", écrit le compositeur. Abusée puis abandonnée par plusieurs hommes, Gazelle a "les larmes aux yeux face aux réalités de la vie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.