Budget 2023 : le gouvernement va créer 5 900 places d'hébergement pour des réfugiés et des demandeurs d'asile

Les crédits de cette mission vont progresser de 113 millions d'euros par rapport à 2022, pour atteindre 2 milliards d'euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un centre de réfugiés ukrainiens à Nice (Alpes-Maritimes), le 23 août 2022. (MAXPPP)

Le gouvernement va créer 5 900 places d'hébergement dédiées aux réfugiés et aux demandeurs d'asile dans différents centres d'accueil et d'hébergement d'urgence, selon le projet de budget 2023 dévoilé lundi 26 septembre. Le texte du gouvernement prévoit une hausse de 6% de l'enveloppe "immigration, asile et intégration".

>> Suivez en direct les annonces du gouvernement pour le budget 2023

Les crédits de cette mission progressent donc de 113 millions d'euros par rapport à 2022 pour atteindre 2,01 milliards d'euros. Ils doivent notamment permettre l'ouverture de 2 500 places en centres d'accueil de demandeurs d'asile (Cada), selon les documents budgétaires de Bercy. Cela représente une forte accélération comparé à ce qui avait été prévu dans le budget 2022, où seules 900 places d'hébergement supplémentaires ont été créées.

"Des moyens importants sont consacrés à l'ouverture de places d'hébergement pour les réfugiés, avec 1 000 places en centres provisoires d'hébergement (CPH)", écrit Bercy dans ce document. "En outre, 900 places seront créées dans le dispositif d'hébergement d'urgence (Huda) en outre-mer, 1 500 places en centres d'accueil et d'examen des situations (Caes) et 2 500 places en centres d'accueil pour demandeurs d'asile en attente d'une décision de l'Ofpra", l'organe chargé d'attribuer le statut de réfugié.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.