Bosnie : un camp controversé ferme au grand dam des migrants

Une visite lundi 9 décembre de la commissaire européenne aux droits de l'Homme a précipité la fermeture du camp pour migrants de Vucjak (Bosnie). Ils doivent être transférés vers Sarajevo, mais beaucoup refusent de s'éloigner de la frontière.

franceinfo

Sous un froid glacial, des migrants du camp de Vucjak, au nord-est de la Bosnie, attendent une couverture et un repas avant de quitter ce camp et d'être transférés ailleurs. Ces migrants originaires d'Afghanistan et du Pakistan ne savent pas où ils vont aller et pour quoi faire et s'en inquiètent.

Ni eau ni électricité

Vucjak était autrefois une décharge de produits chimiques et depuis son ouverture en juin un camp controversé. Il y a ni eau courante ni électricité, seulement quelques tentes. Les migrants seraient 800 à 1 000 à s'y entasser dans des conditions que dénonce l'UE lundi 9 décembre par la voix de Dunja Mijatovic, sa commissaire européenne aux droits de l'Homme. Sous la pression, les autorités bosniennes vont démanteler ce camp pour installer les réfugiés dans un camp près de Sarajevo. Un sort dont les migrants ne veulent pas, car, pour rejoindre l'Europe de l'Ouest, ils devraient traverser la forêt des Balkans pour atteindre des pays qui ont fermé leurs frontières avec la Bosnie. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un migrant en Bosnie
Un migrant en Bosnie (FRANCEINFO)