Béziers : le maire Robert Ménard refuse de scolariser des enfants de réfugiés

Le maire de Béziers, Robert Ménard, soutenu par le Front national, s'en est pris en personne à des réfugiés syriens dans sa ville.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Devant cet immeuble de La Devèze, des dons d'habits et une banderole sont là pour rappeler aux réfugiés que même à Béziers (Hérault), ils sont les bienvenus. Depuis quelques semaines, sept familles syriennes se sont posées ici. D'abord dans la rue, puis dans des logements vacants. Parmi ces nouveaux venus, on trouve des enfants en âge d'être scolarisés.

Apprendre le français, c'est le souhait des enfants, mais aussi des adultes. Les associations qui veulent les y aider sont aujourd'hui choquées par les propos hostiles à la scolarisation des enfants de migrants tenus par le maire de Béziers, Robert Ménard. Un maire peut-il fermer la porte de l'école à des enfants de migrants ? "Chaque enfant doit pouvoir fréquenter l'école de la République", note Laurent Thieffaine, directeur de cabinet du recteur d'académie.

Deux autres priorités

L'académie de Montpellier accueille ainsi chaque année 2 000 élèves primo arrivant. Le réseau de soutien qui s'est créé autour des familles syriennes de Béziers souhaite scolariser une dizaine d'enfants. Les associations ont deux autres priorités pour ces familles : l'obtention du statut de réfugié et le logement durable, puisqu'une demande d'expulsion en référé a été déposée par l'office HLM.

Le JT
Les autres sujets du JT
Robert Menard, élu maire de Béziers. le 4 avril 2014
Robert Menard, élu maire de Béziers. le 4 avril 2014 (ALAIN ROBERT / APERCU / SIPA)