Aquarius : deux nouveaux sauvetages au large de la Libye

Le bateau affrété par SOS Méditerranée, qui a repris la mer il y a dix jours, a pu secourir 141 personnes vendredi.

L\'équipage de l\'Aquarius manifeste sa joie lorsque le bateau reprend sa mission le 1er août 2018.
L'équipage de l'Aquarius manifeste sa joie lorsque le bateau reprend sa mission le 1er août 2018. (BORIS HORVAT / AFP)

Deux sauvetages, coup sur coup. L’Aquarius qui patrouille depuis dix jours au large de la Libye, après un mois d’escale à Marseille, a pu secourir 141 personnes vendredi 10 août. La mer se calmant, les passeurs ont jeté à l’eau des embarcations qui n'avaient quasiment aucune chance d’arriver en Italie.

Le premier bateau a été retrouvé sans moteur, à la dérive, à plus de 35 kilomètres des côtes libyennes. Une coque de noix avec 25 personnes à bord dont six femmes. Ils sont épuisés, déshydratés et des cas de tuberculose sont vite repérés. Lorsqu’ils mettent enfin le pied sur le pont de l’Aquarius, les jambes se dérobent.

On se disait tout est fini. Plus de carburant, ni de moteur. On s’est dit : 'On est perdu'. Et là, on vous voit. Ça reste gravé à jamaisUn migrant secouru

Le sauvetage à peine terminé, une autre barque en bois, qui n’a rien à faire en pleine mer, apparaît. Cette fois-ci, ce sont 116 personnes qui y sont entassées parmi lesquels un nouveau-né. La plupart sont de jeunes Erythréens ou Somaliens, des mineurs. 

Il y avait de l’eau dans le fond du bateau. Ces gens n’avaient plus d’eau ni de nourriture à bord. Je ne vois pas comment ils s’en seraient sortis si nous n’avions pas pu les récupérerIfa, une infirmière de Médecins sans frontières

141 rescapés dorment désormais sur le pont en acier de l’Aquarius. Certains posent déjà la question : "Où irons-nous ?" Et la réponse des équipes humanitaires est invariable : "Nous ne savons pas encore dans quel port nous pourront accoster. Une chose est certaine : nous ne vous ramènerons pas en Libye. Vous êtes désormais en sécurité."

A bord de l’Aquarius, le reportage de Maurine Mercier, envoyée spéciale de la Radio Télévision Suisses.
--'--
--'--