Cet article date de plus de cinq ans.

Allemagne : un jeune réfugié syrien meurt après avoir mangé des champignons

Une cinquantaine de cas d'empoisonnements ont été recensés ces dernières semaines. Selon les médecins, la victime a pu confondre un champignon de son pays avec l'amanite phalloïde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des amanites phalloïdes prises en photo dans la forêt alsacienne. (SYLVAIN CORDIER / BIOSPHOTO / AFP)

Un jeune syrien de 16 ans est mort à Münster (Allemagne), après avoir consommé des amanites phalloïdes, un champignon fortement vénéneux. En raison, de la gravité de l'intoxication, seule une greffe rapide du rein aurait permis de sauver le jeune homme, a précisé l'un des responsables de l'hôpital, contacté par l'agence DPA et cité par la presse allemande. Quatre autres personnes, dont la mère de la victime, ont été intoxiquées. Elles sont désormais tirées d'affaire, mais l'un des patients attend désormais une greffe de rein.

Les médecins évoquent une possible confusion

Selon la presse allemande, mardi 22 septembre, les médecins pensent que la victime a confondu ces amanites phalloïdes avec une autre espèce comestible de son pays. Malheureusement, ce drame n'est pas un cas isolé. Ces dernières semaines, une cinquantaine de cas d'empoisonnements ont été signalés dans les hôpitaux de Münster et d'Hanovre (Allemagne). Dans cette ville, les médecins de l'hôpital universitaire ont d'ailleurs placardé des affiches en plusieurs langues, dont le persan et l'arabe, pour prévenir les migrants.

L'hôpital d'Hanovre a édité des affiches en plusieurs langues pour alerter le public des dangers de consommer l'amanite phalloïde. (MHM / DR)

La consommation d'amanites phalloïdes entraîne des nausées, des diarrhées et des vomissements. Deux jours plus tard, le rein est susceptible d'être affecté, ce qui perturbe la coagulation du sang.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.