A Berlin, un réfugié syrien cuisine et distribue de la nourriture aux sans-abri

Alex Assali est arrivé en Allemagne l'an dernier et veut "donner quelque chose en retour de l'hospitalité du peuple allemand".

Alex Assali, réfugié syrien, sert de la nourriture aux sans-abri à berlin (Allemagne), le 25 novembre 2015.
Alex Assali, réfugié syrien, sert de la nourriture aux sans-abri à berlin (Allemagne), le 25 novembre 2015. (KLAUS-DIETMAR GABBERT / DPA / AFP)

Il est installé, dans une rue de Berlin (Allemagne), derrière une table de camping sur laquelle repose deux casseroles remplies de nourriture qu'il s'apprête à donner, gratuitement, à des sans-abri. Ce cliché publié sur Facebook montrant Alex Assali fait le tour des réseaux sociaux et des sites d'information comme le Huffington post, Buzzfeed ou Mashable (en anglais).

THATS ALEX! A big shoutout to him this morning, Dieser Mann beeindruckt mich zu tiefst! Seine Geschichte ist nicht...

Posté par Tabea Bü sur samedi 21 novembre 2015

Il faut dire qu'Alex n'est pas un travailleur social ou un bénévole d'une d'association d'aide aux SDF. C'est un réfugié syrien arrivé en 2014 en Allemagne. Devant sa table, il affiche sa motivation sur une petite affichette : "Donner quelque chose en retour de l'hospitalité du peuple allemand."

En exil pour avoir posté des messages hostiles à Assad

Il a été photographié le 21 novembre par une amie, Tabea Bü, qui a rencontré Alex par l'intermédiaire de l'association Sharehaus refugio, qui vient en aide aux sans-abri. Elle assure sur Facebook qu'Alex "cuisine lui-même" ce qu'il sert tous les samedis, et paie tout ça "avec ses propres deniers", c'est-à-dire l'aide de 359 euros par mois que touche chaque réfugié en Allemagne.

L'histoire d'Alex, contacté par Buzzfeed, montre la force de caractère de cet homme qui dit avoir quitté la Syrie en 2007. Il a été forcé de partir et de quitter sa famille après avoir posté sur internet des messages hostiles à Bachar Al-Assad, selon The Telegraph. Arrivé à Berlin l'an passé, il veut depuis "se sentir proche" des sans-abri. Il explique également qu'il veut dans le futur "avoir une grande maison pour aider ces gens".

Sur Facebook, son amie Tabea, qui explique avoir été inondée de messages depuis qu'elle a posté sa photo, se réjouit que l'histoire d'Alex ait un tel retentissement : "Nous n'imaginions ni l'un ni l'autre ce que mon petit post [sur Facebook] pourrait provoquer, mais nous sommes heureux qu'il apporte un peu de lumière au monde !"