A Vintimille, les migrants espèrent toujours passer la frontière

La situation des migrants à la frontière franco-italienne est bloquée. Les refoulements sont systématiques, mais les migrants ne perdent pas espoir.

FRANCE 3

Ce mercredi 17 juin, la situation à Vintimille, à la frontière entre la France et l'Italie, est toujours figée. L'Hexagone est aussi proche qu'inaccessible pour les migrants, qui ont conscience qu'ils devront sans doute rester longtemps en Italie.

Les refoulements systématiques ont douché leurs espoirs, mais ils n'abandonnent pas l'idée de rejoindre la France, l'Angleterre ou d'autres pays du nord de l'Europe. A leurs yeux, un retour à la case départ n'est pas possible. "Dans mon pays, le Soudan, il y a la guerre partout. (...) J'ai dû interrompre mes études. Je n'ai pas d'autre choix qu'être ici", confie un migrant à France 3.

Des bénévoles à l'oeuvre

Dans les trains, les CRS veillent au grain, de jour comme de nuit. Les migrants sans passeport sont débarqués. La Croix Rouge et les bénévoles tentent d'apporter de l'aide en distribuant de la nourriture, en attendant que les autres pays européens prennent peut-être leur part d'un fardeau bien lourd.

Des migrants africains attendent à Vintimille (Italie), à la frontière française, le 12 juin 2015.
Des migrants africains attendent à Vintimille (Italie), à la frontière française, le 12 juin 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)