1 500 migrants interpellés dans les Alpes-Maritimes en sept jours

La frontière entre l'Italie et la France voit chaque jour des migrants arriver dans la zone. Les interpellations se multiplient.

France 3

La frontière italo-française voit chaque jour arriver des dizaines de migrants, en provenance du Soudan ou d'Érythrée. Des migrants qui ont organisé une exceptionnelle action de masse, fatigués de passer et repasser cette frontière après avoir bravé tous les dangers pour arriver en Europe. "Certaines personnes étaient déjà arrivées à Paris ou Nice et on les ramène ici en Italie. Ils ne sont pas d'accord. Ils sont venus par la mer, ils sont déjà tellement exténués", explique un migrant.

Contrôles à Nice et Cannes

L'affluence est telle que ces sept derniers jours, 1 500 migrants ont été interpellés dans les Alpes-Maritimes. Les deux tiers d'entre eux ont été expulsés. Les contrôles se sont multipliés surtout dans les gares, notamment de Nice ou Cannes.

Les autorités françaises durcissent le ton : "La règle du jeu s'agissant d'étrangers en situation irrégulière qui viennent d'Italie, c'est de faire réadmettre ces personnes en Italie et c'est ce à quoi nous procédons", explique Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Martimes avant de préciser que "c'est à l'échelle de l'Union européenne que pourra s'exercer une vraie solidarité, mais je crois que ce serait mal commencer que de faire n'importe quoi, de ne pas respecter les règles et de se contenter de laisser passer des personnes en situation irrégulière".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants arrivent dans le port italien d\'Augusta, en Sicile, le 21 mai 2015. 
Des migrants arrivent dans le port italien d'Augusta, en Sicile, le 21 mai 2015.  (GIOVANNI ISOLINO / AFP)