Cet article date de plus de cinq ans.

Migrants : quand des policiers belges se muent en passeurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : quand des policiers belges se muent en passeurs
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Mardi 20 septembre, deux policiers ont été interceptés alors qu'ils étaient en train de ramener 13 migrants à la frontière franco-belge.

C'est sur un parking en bordure d'une petite route de campagne que les policiers belges ont déposé 13 migrants. C'était mardi 20 septembre, et c'était sous les yeux des habitants de Nieppe, dans le Nord. On est en France, mais à 300m seulement de la Belgique. Les policiers belges ont d'ailleurs expliqué qu'ils se croyaient dans leur pays, c'est plausible. "Il y a un panneau indiquant la frontière, mais en faisant vite, on peut se tromper", témoigne un habitant.

Interrogés pendant quatre heures

Les migrants sont passés par le commissariat d'Ypres, après être entrés en Belgique par erreur, à bord d'un camion qu'ils croyaient en route de pour l'Angleterre. De là, c'est dans une camionnette de police qu'ils ont été conduits à Nieppe. Arrêtés par la police française, les policiers belges ont été retenus quatre heures au commissariat d'Armentières, une audition libre sans garde à vue. Ridicule, estime un syndicat de police belge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.