Cet article date de plus de neuf ans.

Meurtre d'Anna Politkovskaïa : un ex-policier russe condamné à 11 ans de camp

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Six ans après l'assassinat de la journaliste russe, un ancien policier a été condamné vendredi. Il a reconnu avoir acheté et donné l'arme du crime au tueur. Mais il n'a pas donné le nom du commanditaire de l'assassinat.

Un procès éclair, pas de témoin, peu de journalistes autorisés à y assister et un verdict qui ne satisfait pas la famille d'Anna Politkovskaïa. Six ans après l'assassinat de la journaliste russe, un ancien policier, Dmitri Pavlioutchenkov, a été condamné à onze ans de camp, vendredi 14 décembre. Il a reconnu avoir filé la journaliste, puis acheté et donné l'arme du crime au tueur. La famille de la victime a aussitôt annoncé qu'elle faisait appel. 

Anna Politkovskaïa a été assassinée dans le hall de son immeuble le 7 octobre 2006 – jour de l'anniversaire de Vladimir Poutine. La journaliste dénonçait les exactions de l'armée russe en Tchétchénie. Pour les ONG et sa famille, il existe un tabou en Russie dans cette affaire. Selon le journal Novaïa Gazeta, où travaillait la journaliste, "vu les obstacles qui entravent l'identification du commanditaire, celui-ci fait partie des personnes les plus intouchables dans la fédération russe".

La justice a passé un accord avec Dmitri Pavlioutchenkov pour le séparer du reste de l'affaire. En contrepartie, il devait plaider coupable et donner le nom du commanditaire. Selon les enfants d'Anna Politkovskaïa, "il n'a pas tenu parole". 

Retour sur cette affaire qui avait suscité l'émoi à travers le monde.

France 2 Moscou

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.