Cet article date de plus de sept ans.

Marc Dutroux, un prisonnier exigeant et capricieux

Le pédophile belge a obtenu de la prison où il est détenu de pouvoir cuisiner dans sa cellule et de recevoir la visite d'un coiffeur extérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marc Dutroux, pédophile belge condamné pour de multiples meurtres et viols d'enfants, lors de son procès, le 3 mai 2004 à Arlon (Belgique). (THIERRY ROGE / AFP)

Il était déjà l'homme le plus détesté de Belgique, il est devenu l'homme le plus haï de sa prison, à Nivelles, au sud de Bruxelles. Marc Dutroux, le pédophile belge condamné pour l'enlèvement, le viol, la séquestration de six fillettes et adolescentes, et le meurtre de quatre d'entre elles, a provoqué la colère de ses codétenus en raison du traitement de faveur dont il ferait l'objet. Comme l'expliquent les sites de RTL et de Sudinfo.be, le prisonnier Dutroux aurait obtenu de pouvoir cuisiner de la viande dans sa cellule. Il aurait également eu droit au service d'un coiffeur particulier.

Pour la faveur culinaire, elle résulterait des plaintes formulées par Marc Dutroux, qui estimait que ses viandes n'étaient pas assez cuites. Il a également obtenu un régime sans pommes de terre, mais réclame aussi "des frites". Enfin, les services d'un coiffeur extérieur lui ont été accordés car il ne veut pas croiser d'autres détenus de la prison.

Condamné à 45 ans de prison, Marc Dutroux a déjà accompli plus du tiers de sa peine, et a effectué en avril dernier une demande de libération conditionnelle qu'il espère voir aboutir prochainement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.