Guerre en Ukraine : la visite d'Emmanuel Macron critiquée par l'opposition

Publié Mis à jour
Visite en Ukraine : un angle d’attaque privilégié par l’opposition
FRANCE 3
Article rédigé par
H. Capelli, J. Nény, D. Fossard, D. Attal - France 3
France Télévisions

La journée de visite d’Emmanuel Macron en Ukraine, jeudi 16 juin, est passée sur le devant de la scène internationale. Elle suscite de nombreuses réactions politiques à trois jours des élections législatives. L’opposition y voit une stratégie d’évitement de la part d’Emmanuel Macron, et une visite à destinée électorale.

Jeudi 16 juin, Marine Le Pen poursuit son tour de France à l’approche du second tour des élections législatives. En soutien aux candidats du Rassemblement national (RN) en Moselle, elle fustige le déplacement d’Emmanuel Macron en Ukraine. "Il est évident que le choix de ce déplacement (...) a évidemment un but électoraliste. Espérons au moins que ceci fera avancer la paix", estime Marine le Pen, chef de file du RN.

Trois jours avant le second tour des législatives

Très virulent dans l’entre-deux-tours à l’égard du chef de l’État, Jean-Luc Mélenchon se montre là plus mesuré. "On peut évidemment s’interroger sur le sens de ce voyage mais comme il est à l’étranger sur une zone de guerre, je propose qu’on évite trop les polémiques", déclare le chef de file de la Nupes. Du côté des Républicains, l’ancien ministre des Affaires étrangères Michel Barnier reproche à Emmanuel Macron d’avoir trop tardé sur le dossier ukrainien. Ainsi, le déplacement du président de la République en Europe de l’Est aura été un angle d’attaque privilégié par l’opposition à trois jours d’un scrutin majeur pour le pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.