VIDEO. Ukraine : les pro-russes font reculer Klitschko à Donetsk

Près de 10 000 manifestants pro-russes se sont rassemblés dans ce fief russophone de l'Est. Cette nouvelle démonstration de force a contraint le leader pro-européen à annuler un meeting.

REUTERS - APTN

Le bras de fer continue en Ukraine et le pays se déchire chaque jour un peu plus. Près de 10 000 manifestants pro-russes se sont rassemblés, dimanche 9 mars, à Donetsk, fief russophone de l'est de l'Ukraine. Cette nouvelle démonstration de force a contraint le leader pro-européen Vitali Klitschko à annuler un meeting.

Tensions séparatistes dans l'est de l'Ukraine russophone

 

L'ex-champion de boxe, candidat à la présidentielle du 25 mai, avait expliqué à la presse après son arrivée dans ce fief du président déchu Viktor Ianoukovitch vouloir convaincre ses habitants de la nécessité de "rester unis" face aux "provocations" des séparatistes. Il avait dénoncé le "lavage de cerveaux" des médias russes et un afflux de Russes alimentant les manifestations hostiles au nouveau pouvoir à Kiev.

Les partisans d'un rattachement à Moscou du Donbass, bassin minier et industriel dont Donetsk est la capitale, ont afflué à partir de la mi-journée sur la place Lénine, où ils avaient déjà réuni la veille environ 2 000 personnes. Puis ils ont formé plusieurs cortèges arpentant les rues de Donetsk et hissant le drapeau russe sur le siège local des services de sécurité. "Russie!", "Donetsk, ville russe", "Poutine président", a scandé la foule. 

Comme plusieurs bastions industriels russophones de l'est, Donetsk est agitée par des tensions séparatistes depuis la fuite en Russie de Viktor Ianoukovitch et l'arrivée au pouvoir à Kiev d'un gouvernement issu des rangs du mouvement pro-européen.

Des manifestants pro-russes hissent le drapeau russe à Donetsk (Ukraine), le 9 mars 2014.
Des manifestants pro-russes hissent le drapeau russe à Donetsk (Ukraine), le 9 mars 2014. (ALEXANDER KHUDOTEPLY / AFP)